Le sondage du mois :

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Un p'tit clic sur les images pour les agrandir...

 

Top 5 "mélancolique"

(ou 5 choses de la vie sans enfant qui me manquent...)

 

 

 

N°5

 

Jouer au foot.


Je dois vous avouer qu'il y a quelques aspects du foot qui ne me manquent pas des masses, du genre laver à la brosse deux fois par semaine des chaussures pleines de boue, se lever à 7h un dimanche matin pour aller courir en short sur un terrain gelé, ou encore prendre une douche avec une douzaine de gars dont certains ne te regardent pas forcément dans les yeux. Mais malgré cela, je repense de temps en temps à tous ces bons moments passés sur les terrains de foot, à faire du sport, et surtout à se défoncer avec une bande de potes pour faire gagner l'équipe, pour un collectif, encouragé par les quelques supporters présents à chaque match. Et ça, ça me manque.


PS : avant que Julie me tombe dessus via les commentaires (on ne sait jamais), je me dois d'être complet en précisant que personne à la maison ne m'empêche de prendre une licence de foot. C'est juste un choix (le mot "sacrifice" est-il trop fort ?) que j'ai fait moi-même dans le but de passer les dimanches en famille. Et ça aussi c'est bon.

 

 

 

N°4

 

L'argent.


C'est fou ce que ça coûte ces bestioles : ça mange pas mal, ça met des vêtements au prix inversement proportionnel à la taille, ça grandit vite (et donc ça change de vêtements), ça joue à autre chose que mes Playmobil, ça fait des études (pourvu qu'elles ne fassent pas médecine), ça nous fait acheter des trucs dont on se passerait sans eux (couches, poussette, légumes, ...), etc etc.


Certes, on ne roulait pas sur l'or non plus avant, mais si à l'époque j'avais subtilement glissé à Julie qu'une Nintendo New 3DS me ferait bien plaisir, elle m'aurait laissé un peu d'espoir...

 

 

 

N°3

 

Le dernier yaourt mis précieusement de côté.


Les courses, c'est moi qui m'en charge, et ça m'offre donc le privilège de choisir des petits yaourts sympatoches pour ma consommation personnelle. Cette belle histoire passionnante pourrait s'arrêter là, mais non...


Après que chaque membre de la famille s'est jeté sur mes chers yaourts, au lieu de ceux qu'ils avaient initialement demandés, il n'en reste en général qu'un seul, et c'est bien souvent à la fin d'un repas où je ne peux plus rien avaler. Je mets donc de côté le dernier précieux tant convoité, dans l'optique de le déguster avec passion le lendemain. Quelle naïveté... Même si je le planque derrière les pires desserts du frigo, ceux qu'on n'a pas envie de toucher, du genre les yaourts nature, je peux être certain qu'il sera débusqué par une petite main qui en aura fait son quatre heures. Et c'est la même chose avec la dernière tranche de brioche aux pépites de chocolat, le dernier verre de jus de fruits ou le seul chocolat blanc d'un assortiment...

 

 

 

N°2

 

Les grasses mat'.


Ma définition du terme "grasse mat'" a été officiellement modifiée le 2 août 2009. Est désormais reconnue comme "grasse mat'" une nuit de sommeil allant jusqu'à 8h30.

 

 

 

N°1

 

Sortir au cinéma...


...ou aller au resto. Le numéro 4 de ce top 5 est une des raisons de notre baisse de fréquentation de ces lieux de détente (addition multipliée par 2 au resto, et un cinéma pour 4 est réservé à ceux qui paient l'ISF) mais pas seulement. Il y a aussi le numéro 2 avec ses nuits de "sommeil" entrecoupées de cauchemars, de peurs du noir, de vomis, d'envies de pipi, de simples envies de nous réveiller pour le plaisir (si si j'en suis persuadé) qui font que nous n'avons plus la force et l'énergie de sortir. Et puis si c'est pour aller voir "Les pingouins de Madagascar", autant s'endormir chez soi devant Thalassa...


Avis aux grands-parents et babysitters passant par cette page : Julie et moi avons besoin de sortir !!! Au pire, plus que 5171 jours à patienter pour pouvoir mettre notre plus jeune fille dehors et retrouver ces 5 reliques perdues...

 

 

 

Évidemment, j'espère que vous l'aurez compris, ce top 5 est écrit avec humour et n'est certainement pas là pour lancer un appel à l'adoption de mes deux blondinettes. Le nombre de bonnes choses qu'elles m'apportent toutes les deux écrase haut la main ces 5 petits manques.


MAIS QUAND MÊME !! Je suis sûr que certains parmi vous ont secrètement acquiescé en lisant ce top 5. Quels manques partagez-vous avec moi ? Quels sont ceux que je n'ai pas listés ici ?

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0